Un rappeur quitte l’industrie musicale pour sauver des chats errants

ՇՈՈՒ֊ԲԻԶՆԵՍ

Sterling DG a abandonné ses études musicales et a commencé à réaliser son souhait de longue date, il a décidé d’aider les chats errants.

Il était rappeur et considérait cela comme son principal passe-temps, mais après un certain temps, il s’est rendu compte qu’il aimait toujours les chats et qu’il voulait toujours les aider.

Alors qu’il commençait à passer plus de temps avec les sauveteurs, il s’est rendu compte qu’il voulait absolument être l’un d’entre eux et les aider. Sterling voulait changer le monde pour le mieux et inspirer tout le monde à faire le bien.

Il a abandonné sa carrière musicale et a décidé de consacrer tout son temps et son énergie aux chats et à éduquer les gens avec le programme «Trap, Spay, Report».

C’est un programme qui permet de réduire le nombre de chats errants. Il voulait que tout le monde soit au courant du programme et qu’il aille de l’avant.

Il gardait aussi des chats. Malgré cela, il s’est rendu compte que la plupart des membres de l’organisation étaient des femmes et des filles, mais il n’a pas abandonné sa décision.

Elle était la seule femme à travailler au refuge, espérant qu’elle serait la seule après un certain temps.

Il a eu la chance de les aider, il ne voulait pas abandonner. Il a passé cinq ans sur le terrain à faire du TNR et apprenant tout ce qu’il pouvait sur le sauvetage des chats.

Il a combiné toutes ses connaissances et sa passion pour créer TrapKing Humane Cat Solutions.

Il a travaillé pour l’organisation pendant 5 ans, apprenant tout ce qu’il devait faire pour améliorer la vie des chats des rues. Il a décidé de mettre toutes ses connaissances en commun et de créer sa propre entreprise, TrapKing Humane Cat Solutions.

La mission de cette organisation est de dissiper le stéréotype selon lequel seuls les chats aident les chats, ou que seules les femelles doivent s’occuper d’eux.

Tout le monde doit se rendre compte que nous devons tous aider les animaux, ce n’est pas seulement la mission de quelqu’un, c’est toute notre affaire.

Différents types de personnes devaient être impliqués, sans distinction de sexe, d’âge, de race ou de culture. Tout le monde devrait faire partie de cette organisation.

Il soutient que les soins aux chats devraient devenir une pratique courante pour les humains, comme le recyclage et la participation du plus grand nombre de personnes possible.

Noter l'article